Confédération des Organisations de Jeunesse Indépendantes et Pluralistes
Logo COJ
Commission de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et des Médias, Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles./. Photo : Geoffroy LIBERT / Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles - TOUS DROITS RESERVES - ALL RIGHTS RESERVED Tel : +32/477.47.61.25 - gl@produpress.be
Commission de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et des Médias, Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles./.
Photo : Geoffroy LIBERT / Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles - TOUS DROITS RESERVES - ALL RIGHTS RESERVED
Tel : +32/477.47.61.25  -  gl@produpress.be

Politique

FAQ : Jeunesse et Commissions parlementaires

  23 Oct , 2015   ,    Mathieu Midrez

Pour le secteur jeunesse, il semble évident que la référence soit la Commission jeunesse du Parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles (FWB). Mais pas que...

Quelles commissions parlementaires pour la jeunesse ?

Il semble évident que la référence soit la Commission jeunesse du Parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles (FWB). Cette commission, réunie environ tous les 15 jours, traite des dossiers liés à la politique de la jeunesse et les questions orales sont adressées à “notre” ministre, Isabelle Simonis. Néanmoins, si l’on désire dresser un tableau complet de ce qui impacte notre secteur. Les “jeunes” comprenant les personnes à partir de 3 ans, il est bon de jeter un coup d’œil à la Commission enfance. Ensuite, le nerf de la guerre restant l’argent et qui dit argent dit salaire et emploi, n’oubliez pas les Commissions emploi des parlements wallon et de la Région de Bruxelles-Capitale, qui sont compétentes pour ces matières (y compris les emplois ACS, APE, etc.).

Tant que vous êtes dans la capitale wallonne, profitez-en pour passer en Commission de l’agriculture, certaines OJ seront très certainement concernées par ses travaux. Et enfin, au fédéral, vous trouverez la Commission des relations extérieures, importante pour les visas, le volontariat à l’étranger …

Comment savoir ce qu’il s’y passe ?

Concrètement, qu’est-ce qu’elles font ? D’une part, elles élaguent le travail avant les séances plénières : on y présente et discute des projets de lois, éventuellement on les amende et on les vote. D’autre part, elles contrôlent les ministres par le biais de questions orales et d’interpellations. Certains échanges sont particulièrement croustillants.

En pratique, vous obtiendrez toutes les informations essentielles sur le site du parlement concerné. Par exemple, sur www.pfwb.be se trouvent les comptes-rendus intégraux des précédentes commissions jeunesses ainsi que l’agenda des futures réunions, parfois assorti d’un ordre du jour.

Attention : ces comptes-rendus ne comprennent que les questions orales. N’hésitez donc pas à fouiller les « documents et décrets » avec des mots-clés pour y dénicher les dernières publications concernant la jeunesse.

Il est tout à fait possible d’assister aux commissions : soyez sur place un quart d’heure à l’avance avec votre carte d’identité et le tour est joué.

Pourquoi tous les partis ne sont pas dans les différentes commissions ?

Premièrement, il faut faire partie d’un groupe politique reconnu (donc avoir un certain nombre de députés). Ensuite, les commissions comptent entre 10 et 15 membres officiels (en fonction des parlements), répartis proportionnellement à la taille des groupes reconnus. Au parlement de la FWB par exemple, PS, MR et cdH y siègent officiellement, Ecolo (groupe reconnu mais trop petit) peut y assister et poser des questions orales mais ne peut voter et les autres partis n’y ont pas accès.  N’hésitez pas à contacter l’un ou l’autre député pour des informations ou des suggestions, en fin de compte c’est leur job de vous représenter.  

www.pfwb.be