Confédération des Organisations de Jeunesse Indépendantes et Pluralistes
Logo COJ
vlcsnap-2014-09-29-14h20m43s136

Agenda

CEMÉA à « Lòczy, une école de civilisation »

  21 Nov , 2014       coj

Les CEMÉA proposent trois projections pour découvrir le film Lòczy, une école de civilisation, de la pouponnière à la crèche, en présence du réalisateur français Bernard Martino...

« Il y a des adultes qui ont collectivement compris et adopté un principe facile à énoncer mais difficile à respecter : ne jamais accepter que la logique du collectif et les contraintes qu’il impose prenne le pas sur les besoins particuliers de chaque individu »  dit Bernard Martino dans Lòczy, une école de civilisation.

A travers ce film-rencontre, les Céméa nous invitent à réfléchir au regard que nous posons sur les plus grands, comme sur les plus petits et aux actions que nous menons à leur égard.

C’est que, face aux dangers des logiques gestionnaires et marchandes et au climat actuel qui fait primer le rendement au détriment d’une qualité d’accueil, les CEMÉA défendent  une vision de l’enfant fondée sur le respect de son intégrité. Ils favorisent une éducation axée sur le développement de l’autonomie dans le cadre d’une relation adulte-enfant bienveillante.

Au-delà des mots, cette vision de l’éducation doit s’incarner dans des pratiques concrètes qui mettent en oeuvre un respect de l’être humain et un idéal social se rejoignant dans un même courant humaniste. Entre 1982 et aujourd’hui, Bernard Martino, cinéaste et auteur de la série « le bébé est une personne », s’est rendu régulièrement à Budapest à Institut Pikler- Lòczy, pouponnière unique en son genre et mondialement reconnue,  créée en 1947 par la pédiatre hongroise Emmi Pikler, qui  accueillait des orphelins de guerre.

L’institut  a innové  dans l’éducation, les soins et l’accueuil de la petite enfance selon une approche pédagogique audacieuse à l’époque,  accès  entre autres sur l’interaction avec l’enfant et son autonomie favorisée, à travers la « verbalisation »  et le « jeu libre » d’une  psychomotricité au rythme de l’enfant autonome. cemea IMG_5322amelioree

Novatrice la méthode «Lòczy» fut novatrice en matière d’accueil collectif de jeunes enfants ce qui a permis et permet toujours de prévenir les carences affectives (notamment le syndrome d’hospitalisme) souvent constatées chez les enfants élevés en institution.

Travail au long cours, le réalisateur Bernard Martino est devenu un familier des lieux, le seul qui ait jamais eu le droit de filmer partout en toute liberté. Après Une maison pour grandir, Lòczy, une école de civilisation  constitue son second projet entièrement consacré à l’Institut.

Il y donne à voir les pratiques d’une crèche qui traduisent les valeurs humanistes et démocratiques que nous souhaitons développer dans l’accueil de l’enfance. Ce nouveau film expose comment, dans un contexte politique et social hostile aux courants de pensée qui mettent la personne au centre des préoccupations, il est possible de faire subsister un lieu où rapport à l’autre, soin, relation et humanisation sont quotidiennement mis en oeuvre.

En marge de la fermeture annoncée de la pouponnière qui a fonctionné de 1946 à 2011, une crèche avait été créée en 2006. Avec un groupe d’accueil parents-enfants, elle soutenait l’existence de la pouponnière. À la fermeture de cette dernière, la crèche prit complètement le relais permettant aux professionnelles de maintenir leur travail, et par là de continuer de faire exister les principes fondamentaux réfléchis par Emmi Pikler. Ce nouveau documentaire met en lumière le travail effectué pour que la pouponnière se mue en crèche. Au fil des images, nous découvrons comment une équipe, forte de son expérience, a pu s’adapter à une autre forme d’accueil et, commeauparavant, poursuivre un travail exceptionnel de socialisation des jeunes enfants. Le film donne également l’occasion de découvrir une équipe qui, de cheminements en recherches, réfléchit son nouveau projet. Il met en valeur des professionnelles qui nous font part de leurs doutes, de leurs questionnements, de leurs émotions suite à la fermeture de cette pouponnière qu’elles incarnaient pleinement.

On y découvre aussi comment les fondamentaux de l’approche d’Emmi Pikler ont été mis en place dans ce nouveau cadre. Entre scènes de vie et interviews, le film commenté par Bernard Martino nous invite à porter un regard attentif sur l’enfant mis en situation de construire son individualité grâce à une « attention personnalisée et personnalisante».

Avec « Lòczy, une école de civilisation », les CEMÉA proposent trois projections pour découvrir ce film en présence du réalisateur Bernard Martino (durée du film 138 minutes en deux parties avec entracte) :

  • le samedi 13 décembre 2014 à Liège – Campus du Sart Tilman – de 13h à 18h en collaboration avec l’ULg et en présence d’Ezster Mòzes, présidente le Pikler International
  • le lundi 15 décembre 2014 à Namur  – Maison de la culture – de 18h à 22h30
  • le mercredi 17 décembre 2014 à  Bruxelles – Centre culturel Jacques Frank – de 13h à 18h

Infos et inscriptions: www.cemea.be