Confédération des Organisations de Jeunesse Indépendantes et Pluralistes
Logo COJ

Politique

L’école en remous philosophiques

  29 Avr , 2013   , ,    Fabien Kozlowski

Phi_uc_lc.svg
La COJ A signé la pétition Pour un vrai cours philosophique à l’école. La Ministre préfère l’intégrer dans un socle commun aux cours de… religion et morale. 

Depuis des décennies, la question de l’enseignement civique/religieux à l’école oppose l’Église aux libéraux et socialistes.La plus féroce: en 1959, après plusieurs années de «guerres», le Pacte Scolaire est signé afin de permettre aux parents de choisir librement l’éducation de leurs enfants.

Aujourd’hui, les débats sont relancés. Alors que d’aucuns appellent à un vrai cours de philosophie/citoyenneté, la Ministre de l’Enseignement obligatoire, Marie Dominique Simonet (CDH) prêche pour un socle commun aux actuels cours dits «philosophiques» (religion et morale). Une ligne plus «soft» en trois axes où ces cours devront aborder toutes les religions dans un dialogue interconvictionnel, étudier la citoyenneté et pratiquer le questionnement philosophique.

«Pour l’instant, explique Jacques Malisoux, conseiller au Cabinet Simonet, ce n’est qu’un souhait politique, que ces cours soient traversés par des thématiques communes (philo, histoire des religions, citoyenneté). Bien sûr cela peut être donné par un cours de philosophie ex cathedra. Mais, le socle commun permet, par exemple, qu’une distance critique sur les religions soit portée de l’intérieur. Ce qui aurait plus de poids.»

Le souhait politique est en cours. Dans son récent avis (mars 2013), le Conseil consultatif supérieur des cours philosophiques, rappelle toutefois que «le dialogue interconvictionnel ne pourra vraiment s’organiser de manière constructive qu’à partir du moment où les référentiels de chacun des cours philosophique[i] auront été rendus publics.». Ce qui n’est pas encore le cas.

Pétition

Au mois d’avril, la COJ[ii] s’est alliée à la pétition du R.A.P.P.E.L – Réseau d’Action Pour la Promotion d’un Etat Laïque – «Pour l’instauration d’un cours philosophique commun à tous les élèves de l’enseignement obligatoire», rappelant à cette occasion que «l’instruction religieuse est l’affaire des parents et non de l’école officielle».

Autre enjeu: rendre facultatifs les cours dits « philosophiques ». D’autant que suite à la récente consultation de trois constitutionnalistes, il a été souligné que la loi oblige l’institution de ces cours dans l’enseignement, mais nullement, les parents à y inscrire leurs enfants!

Les signataires de la pétition demandent donc au politique «de supprimer le caractère obligatoire des cours dits «philosophiques » et d’instaurer en leur lieu et place un cours obligatoire commun à tous les élèves, axé sur le développement de la citoyenneté démocratique, sur la découverte des courants de la pensée philosophique, religieuse et humaniste.»

Pour l’ensemble de ces raisons, la COJ soutient la pétition du R.A.P.P.E.L, en accord avec un des principes de sa charte fondatrice: «vivre ensemble librement, en respectant les convictions personnelles de chacun, mais en refusant l’imposition de quelque dogmatisme que ce soit; cette volonté  en référence à la «laïcité positive».

 ————–

[i] A noter que la Croix-Rouge Jeunesse (membre de la COJ) ne tient pas à être associée à cette pétition en vertu du principe de neutralité qu’elle défend.

[ii]  «Philosophiques» pour  «cours de religion et morale ». Par religion: catholique, protestant, islamique israélite, orthodoxe.