Confédération des Organisations de Jeunesse Indépendantes et Pluralistes
Logo COJ

International

De la démocratie européenne

  14 Mai , 2014   ,    Jennifer Neilz

Pour s'exprimer en tant que citoyen européen, il y a le vote. Mais à côté de ce droit - acte symbolique - il existe d'autres initiatives grâce auxquelles nous pouvons agir. tour de Piste UE...

La société civile organisée

A Bruxelles, la société civile organisée joue un véritable rôle de lobbying. Exemple de la Social Platform (plateforme européenne des ONG du secteur social), un interlocuteur privilégié de la Commission (DG Emploi et Affaires Sociales). Dans le cadre des élections, ses organisations membres ont travaillé sur des manifestes et des campagnes de lobbying auprès des eurodéputés, et partis politiques européens, tout en formant  leurs membres au niveau local à la sensibilisation des citoyens. Du côté de la jeunesse, même mobilisation. Le Forum européen de la Jeunesse (YFJ) a lancé sa campagne «Love Youth Future», un plan d’actions de 11 points sur la jeunesse que les eurodéputés peuvent signer en ligne.

Initiative Citoyenne européenne

Au-delà de ces initiatives institutionnalisées, les citoyens peuvent également faire entendre leur voix en montant en comité de citoyens (au moins 7 citoyens de 7 Etats membres différents). Ce comité peut, à travers une Initiative Citoyenne européenne (ICE), demander à la Commission de prendre des mesures dans des domaines relevant de sa compétence, Conditions: recueillir 1 million de signatures d’au moins 7 Etats membres. L’intérêt? Ici ce ne sont pas des organisations qui déposent une ICE, mais bien des collectifs de citoyens. Et ça marche! La Commission vient de répondre officiellement à la première initiative examinée : « Right2Water » demandant un accès à l’eau pour tous en Europe. Cette ICE a eu le mérite de lancer le débat au sein des différents acteurs (députés, syndicats, opérateurs privés de services d’eau). Réponse de la Commission: une suite positive est donnée, avec pour conséquences l’amélioration de la qualité de l’eau et des infrastructures, l’assainissement et la transparence pour tous… même si – au regret des initiateurs de l’ICE – aucune réponse à la demande d’exclure la libéralisation des services des eaux. Toutefois, la réponse à cette première ICE représente une avancée énorme en termes de démocratie directe. Prochaine ICE en examen? La très controversée «Un de nous» demandant à l’UE de mettre fin au financement de la recherche impliquant la destruction d’embryons humains.

 Spécial jeunes: le dialogue structuré

Mis en place en 2009, le dialogue structuré permet aux  jeunes en Europe de faire entendre leur voix à travers leurs conseils de la jeunesse nationaux. Par exemple, l’actuelle présidence grecque a mis l’accent sur l’entreuprenariat des jeunes comme facteur d’inclusion sociale. Chez nous, le Conseil de la Jeunesse a organisé des consultations de jeunes et de différents acteurs (OJ, organismes de l’insertion socio-professionnelle, de l’orientation, de l’aide à la création d’entreprises). Les résultats ont été présentés lors de la conférence jeunesse à Thessalonique en mars 2014, qui a élaboré des recommandations politiques concrètes dans trois domaines principaux : la mise en place d’un cadre de qualité pour les stages; la garantie d’un emploi de qualité pour tous les jeunes (avec salaire minimum sans discrimination d’âge); la garantie d’un enseignement de qualité pour tous (éducation formelle et non-formelle, et possibilité de valider les compétences acquises). Des recommandations officiellement adoptées par la Présidence grecque. Prochaine étape: adoption de ces conclusions lors du prochain Conseil des Ministres de la Jeunesse, en mai 2014.