Logo COJ

Archives,En direct des OJ,Rencontre & Réflexion

Retour vers le futur, la COJ a 40 ans !

  25 Jan , 2016    coj

Time Flies. Le temps  file. 2015 se termine, 2016 commence. Déjà ! En 2015 nous fêtions nos 40 ans, avec notre festival Mon(s) Expression (COJ#06), mais aussi, tout au long de l’année, avec quelques activités-phares de nos organisations de jeunesse, dont les traces sont à lire ici.

A chaque anniversaire-clef, la COJ tente d’allumer d’autres bougies, plus réflexives. Depuis 2015, nos membres, riches de leur expérience de terrain, ont trouvé nécessaire de poser un manifeste : Jeunesse, vous avez dit ? Les 12 chantiers politiques de la COJ. Ici et maintenant. Comme une alerte à la société boiteuse qui menace nos enfants. Un monde angoissant et angoissé, sans réelles perspectives. Un terrain soumis aux lois du marché. S’émanciper devient difficile dans une époque individualiste.

Le manifeste sortira en 2016, accompagné d’un ambitieux programme de « Rencontres COJ » autour de ses chantiers sur la solidarité, la culture, la citoyenneté, l’engagement associatif, la mobilité pour tous, la participation des jeunes, etc. Affaire à suivre.

COJ HS décembre 2015Anniversaire. Notre fanzine, naturellement, devait y plonger à son tour. Deux pièges à éviter : la poussière de la nostalgie et le satisfecit. Cela n’empêche pas de creuser ses archives. 40 ans quand même d’une Confédération d’Organisations de jeunesse, indépendantes et pluralistes née à l’époque de la Belgique de papa et de ses piliers (socialiste, catholique et libéral). On a secoué le cocotier en spéculoos, spécialité belge.

Aujourd’hui, 37 organisations de jeunesse font confiance à la COJ. Après une décennie pour « exister », elle est désormais un « incontournable » dans le secteur de la jeunesse. à lire dans ces pages, une ligne du temps, dates et témoignages, l’époque en filigrane…

1975-2015 : l’envie nous a pris d’interroger ces concepts qui collent à la peau du secteur. Que sont devenus éducation populaire, bénévolat, démocratie culturelle, émancipation, politique jeunesse, enfance et jeunesse ? Réponses d’observateurs avisés (hors COJ).

Enfin, tombés à pic, deux articles de la revue, L’Antre ‘Toise, de la FMJ, membre de la COJ. Numéro consacré à l’animateur socioculturel. Deux questions reprises dans le COJ.

1. Quels sont les enjeux du métier d’animateur ?
2. Quelle jeunesse  ont-ils en face d’eux aujourd’hui ? On parle de… « mutants ».

Mutant. Malheureusement, le COJ-papier ne peut pas encore offrir à boire (un jour sait-on jamais). Pas de tournée générale mais un bouquet d’anecdotes, récits de mille aventures, en attendant nos 50 ans !

Time Flies, le temps file. Le COJ est un hors-série, l’occasion d’un arrêt sur image…  A feuilleter au rayon « publications » de notre site.