Logo COJ
(c) CEMÉA

Politique

Autorisation de camps et séjours jeunesse d’été en bulle de contact de 50 personnes

  22 Mai , 2020   , ,    coj

   Télécharger en pdf
La décision tant attendue vient de tomber. Les camps et séjours jeunesse auront lieu cet été. La ministre de la Jeunesse, Valérie Glatigny a envoyé une Circulaire et un protocole à destination du secteur de la Jeunesse. Une décision qui ne concerne pas encore les séjours jeunesse à l'étranger.

Dans le cadre de l’épidémie de coronavirus (Covid-19), ce vendredi 22 mai, « Le Comité de concertation réunissant les différents gouvernements (fédéral et entités fédérées) a décidé de permettre l’organisation des camps et séjours de jeunesse durant et été, à certaines conditions », nous informe Valérie Glatigny, ministre de la Jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Comme on peut le lire dans le protocole qui définit les conditions,  celui-ci a été co-construit par les Ministres de la Jeunesse des trois Communautés de Belgique et en lien avec les responsables des fédérations des Organisations de Jeunesse et des Centres de Jeunes et « couvre des milliers de camps et activités pour les jeunes, auxquels des centaines de milliers d’enfants et de jeunes participent ».

Toutefois, signale la ministre V. Glatigny, cela ne concerne pas encore  les camps à l’étranger. « L’organisation de ceux-ci , explique la ministre, dépendra des accords pris au niveau des Ministres des Affaires Etrangères et, in fine, du Conseil National de Sécurité. » A suivre, donc.

Pour l’heure et en résumé,  l’été générique des camps et séjours jeunesse 2020 s’organisera : en une ou plusieurs bulles de contact de 50 personnes maximum « enfants, jeunes et encadrement fixe (participants et accompagnateurs) «  ,  avec des règles d’hygiène plus strictes aux + 12 ans dont « tout contact intensif n’est pas recommandé », avec une procédure d’urgence  et un lieu d’isolement à prévoir en cas de maladie et  des activités organisées « autant que possible en plein air ». De plus, concernant les camps des mouvements de jeunesse : des activités se feront « autant que possible dans le lieu du camp », pas de visite , un espace de quarantaine en cas de suspicion de l’infection ainsi qu’un « contact étroit » à nouer avec « un médecin à proximité du camp ».

Pour vos questions, deux contacts-mails : yves.reinkin@gov.cfwb.be , alexandre.servais@gov.cfwb.be.

Le protocole est à lire et télécharger ici.