Logo COJ

En direct des OJ, Politique

« On a l’impression que le politique a une méconnaissance sur le bien-fondé des Organisations de Jeunesse »

  ,

Travailler à l’heure « COVID », suite…  Avancer dans le flou, continuer ses missions C.R.A.C.S, (télé)travailler, se retrouver au chômage temporaire, se fatiguer des vidéoconférences, manquer à ses collègues, perdre le sens, rester efficace, s'inquiéter pour l'avenir, ré-adapter ses activités, garder le lien avec les jeunes de son association, interpeller le politique, se mobiliser, se réinventer… Comme dans nos précédents numéros (lire COJ# 2526 & 27), les Organisations de Jeunesse-membres de la COJ témoignent de l'aventure inédite que nous vivons. 3 Questions à Yamina Ghoul, Secrétaire générale de la COJ, sur le "pont" depuis le début de la crise...  

En direct des OJ

Témoignages : 1 an sous co —-1,5m—- vid

  ,

Travailler à l’heure « COVID », suite…  Avancer dans le flou, continuer ses missions C.R.A.C.S, (télé)travailler, se retrouver au chômage temporaire, se fatiguer des vidéoconférences, manquer à ses collègues, perdre le sens, rester efficace, s'inquiéter pour l'avenir, ré-adapter ses activités, garder le lien avec les jeunes de son association, interpeller le politique, se mobiliser, se réinventer… Comme dans nos précédents numéros (lire COJ# 2526 & 27), les Organisations de Jeunesse-membres de la COJ témoignent de l'aventure inédite que nous vivons…  

Politique

Secteur Jeunesse : protocoles, check-list et tableau récapitulatif des mesures du 1er février au 1er mars.

  , ,

La ministre de la Jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Valérie Glatigny,  a envoyé le tableau récapitulatif des mesures sanitaire liées au coronavirus. Ces mesures à destination du secteur Jeunesse sont en vigueur du 1er février au 1er mars 2021. L'extrascolaire est autorisé uniquement à l'extérieur, la bulle se rétricit avec une dérogation permisse pour les vacances de carnaval....

En direct des OJ

C’est quoi un animateur en télétravail ?

  , , ,

© A.Gustin
La Covid-19 et son lot d’incertitudes nous a poussé à redéfinir nos pratiques de travail. Pour certains, c’est l’installation de barrières en plexiglas, pour d’autres le port du masque, l’amélioration de sa connexion Internet à la maison, l’apprentissage de nouveaux processus, etc. Mais qu’en est-il pour les Centres de Jeunes (CJ) ? Quel impact sur ses dynamiques, ses animateurs, son public ?