Confédération des Organisations de Jeunesse Indépendantes et Pluralistes
Logo COJ
COJ # 13

#13 « Nourrir l’humanité, c’est un métier »

  28 Juil , 2017    COJ

   Télécharger en pdf
Au centre ou en périphérie de la société, des médias, du politique, les enjeux de l’agriculture sont toujours là, en filigrane, qui nous interpellent. Le Coj a donc quitté le bureau pour les champs : interviews, rencontres, témoignages, dossier.  

Edito 

le titre de notre édito fait  référence au titre d’un théâtre-documentaire  créé en 2014 par deux jeunes comédiens, Charles Culot et Valérie Gimenez, à peine sortis du Conservatoire de Liège. Toujours en tournée, le spectacle raconte la réalité paysanne et agricole d’où est issu un des comédiens. Sur scène : « arte povera » avec quelques ballots de paille, une table, un peu de terre et un écran vidéo d’où témoignent agriculteurs-trices. Une réplique d’un agriculteur nous avait frappés par sa colère et son désarroi retenus : « Les gens, ils pensent que le lait sort en brique de la vache ! ».  Emotion et réflexion, cet été, le spectacle tourne en France mais une représentation (le 18 août) est prévue au Festival de Théâtres Nomades à Bruxelles (www.artetca.com). Courrez-y.

Au centre ou en périphérie de la société, des médias, du politique, les enjeux de l’agriculture sont toujours là, en filigrane, qui nous interpellent. Deux de nos Organisations de Jeunesse (la FUGEA et la FJA) sont des fédérations de (jeunes) agriculteurs. Une occasion en or de creuser le sujet avec eux, d’autant que la réforme de la Politique Agricole Commune de l’UE (PAC2020) se discute actuellement. Devinez : quel est le pourcentage des jeunes agriculteurs en Wallonie et en Europe ?… Respectivement 3 et 5 % estime-t-on ! On comprend l’enjeu prioritaire du « renouvèlement des générations ». Le COJ a donc quitté le bureau pour les champs, à la rencontre de deux jeunes agriculteurs mais aussi du témoignage d’un couple de vieux agriculteurs qui terminent leur métier. Dossier à lire en pp 6-10.

L’Europe encore avec un nouveau programme jeunesse « noble mais épars » : le Corps Européen de Solidarité. Objectif : 100.000 volontaires d’ici 2020 !  Explication critique en p5.

Pour ne pas vous plomber votre été, la rédac’ a sorti ses bons plans : certains se font des blockbusters, d’autres des « plantes engagées » ou encore un plongeon, images à l’appui, dans l’art sentant le souffre…

L’été, c’est aussi le moment du « Temps Libre » (sic) des enfants et des jeunes (des adultes aussi). Une pensée pour nos OJ qui bossent dans les camps et les plaines de vacances mais aussi dans les festivals et stands d’animations-sensibilisation. Petit clin d’œil photo du CJLG qui fête ses 30 ans dans le COJ ainsi que l’agenda « festivals » de nos OJ (LaSemo, Solidarités, Gaume Jazz, Foire de Libramont ou encore La ville s’éveille au chant du Coq et même à Bruxelles-les-Bains !). Et puis il y a ceux qui en manque, tel Geoffroy Carly, son portait à l’occasion des 70 ans des Ceméa dont on reviendra sur le fond, l’éducation nouvelle, à la rentrée des classes.

2017 est sous le signe de La Wallonie gourmande. Que vous soyez en ville, à la plage ou à la campagne, ici ou ailleurs, la nourriture est partout, qui ne tombe pas du ciel. Pensez-y cet été, au temps des agapes…

Bonnes vacances.

Yamina Ghoul