Logo COJ

Politique

Protocole Jeunesse de la rentrée

  ,

La ministre de la Jeunesse de la Fédération Wallonie Bruxelles, Valérie Glatigny a envoyé le protocole concernant l'organisation des activités des enfants et des jeunes orchestrée par notre secteur, à partir du 1er septembre. Un modus operandi similaire à l'enseignement obligatoire en présentiel et code jaune.

En direct des OJ, Politique

Covid-19 : gestion de crise à la COJ

  , , ,

Une équipe en télétravail, ses 39 membres sur le pont, à se réinventer pour garder  le lien avec ses jeunes confinés et une Secrétaire Générale, Yamina Ghoul, sur les fronts multiples et questions cruciales   : sécurité sanitaire, chômage temporaire, réunions politiques, obligation associatives. Une période ultra-intense en vidéoconférences. interview.

Politique

Covid-19 : mise à jour protocole Jeunesse

  , , , ,

A la suite du Conseil National de Sécurité du 27 juillet dernier, Valérie Glatigny, ministre de la Jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles a renvoyé au secteur de la Jeunesse une mise à jour du protocole (CJ et OJ) accompagné d’une foire aux questions bienvenue ; et autant de précisions sur les bulles à 50, la réservation obligatoire pour certaines activités, l’obligation du port du masque hors bulle, la responsabilité civile des opérateurs, les activités sportives, bar/restaurant, transports en commun, camps, bivouacs et compagnie… 

Rencontre & Réflexion

Mon déconfinement

  ,

Etre confiné chez soi à cause d’une pandémie, qui aurait cru connaître ça ailleurs que dans les films de science-fiction ? Je n’avais jamais vu si peu de gens en deux mois et pourtant je pense que j’ai appris bien plus sur eux en 8 semaines qu’en 14 ans de vie !  

Politique

Chômage « corona » et licenciement

Parmi les mesures pour aider les entreprises et préserver l’emploi pendant la crise sanitaire, l’état belge a mis en place un chômage « corona » temporaire. Initialement, ce chômage ne suspendait pas la prestation d’un préavis en cas de licenciement. Certains employeurs en ont dès lors « profité » pour licencier certains travailleurs qu’ils avaient mis au chômage. Le coût du préavis était dès lors supporté par la collectivité au lieu d’incomber à l’employeur. Le travailleur, lui, ne recevait que 70% de son salaire. Le législateur vient d’adopter une loi qui prévoit qu’en cas de licenciement, le préavis est suspendu par le chômage temporaire. Cela permettra d’éviter que certains abusent de cette période compliquée pour licencier leur personnel à faible coût. E.H.

Politique

CSA…C

Le Code des Sociétés et des Associations… Confinés ! Le CSA (Code des Sociétés et des Associations) a dû s’adapter. Un arrêté a été adopté par le gouvernement afin que les assemblées générales (AG) et les conseils d’administration (CA) puissent être reportés ou organisés à distance. Parmi ces mesures, il est possible pour les associations d’avoir recours au vote par procuration ainsi qu’au vote par correspondance. Cela réduit le temps en visio-conférence et facilite le calcul des votes mais demande de respecter certaines règles particulières. Ces nouveautés s’appliquent pour l’instant aux assemblées générales convoquées avant le 30 juin. Il est tout à fait possible que ces mesures évoluent au fil des mois et que les modalités ou les délais soient prolongés. à cet égard la CESSoC a créé sur son site un espace « zone d’information Covid-19 » constamment mis à jour. Une mise en pratique de ces éléments a également été rédigée par la FESOJ ( Comment organiser son AG à distance ? ) disponible ici. E.H.

Politique

Fin du semi-agoral

La Cour constitutionnelle a annulé la loi sur « le travail associatif » dit semi-agoral en maintenant ses effets jusqu’au 31 décembre 2020. Cette loi permettait à certaines personnes de gagner jusqu’à 6.000 euros par an non taxés en exerçant certaines fonctions supplémentaires dans le non-marchand. La Cour a estimé que cela était discriminant par rapport aux employés et aux indépendants qui payent des taxes pour le même travail. Concrètement, cela veut dire qu’à partir du 1er janvier 2021, les associations ne pourront plus avoir recours à ce type de contrat. Le secteur était majoritairement opposé à cette loi. En effet, ce système favorisait les personnes qui avaient déjà un travail. Il risquait également de mettre en péril la professionnalisation et la stabilité de l’emploi dans notre secteur non-marchand. E.H

Politique

La CESSoC défend une adaptation du Décret sur l’emploi socioculturel pour la période 2020

À l'heure où la Fédération Wallonie-Bruxelles lance une enquête sur le recours au chômage temporaire auprès des associations relevant du Décret sur l'emploi socioculturel, "il y a lieu de s'inquiéter sur l'immunisation promise pour les subventions comme annoncée dans l'arrêté de pouvoirs spéciaux n°1", signale la CESSoC, la Confédération des Employeurs du secteur Sportif et SocioCulturel...