Logo COJ

Politique

FAQ concernant les activités et l’été des OJ et CJ

  ,

Suite à  l’envoi des protocoles, l’équipe de la ministre de la Jeunesse , Valérie Glatiny sort une FAQ concernant les questions les plus courantes reçues dans le cadre des protocoles avant fin juin et durant les vacances. Des questions sur le transport au nettoyage des locaux , en passant par la responsabilité civile des opérateurs, l’organisation des bulles, la marge manœuvre des animateurs.trices ou encore les bars d’accueil… 

Politique

Réouverture des organisations de jeunesse autorisée à partir de ce lundi 25 mai

  , ,

 La ministre de la Jeunesse, Valérie Glatigny a envoyé une Circulaire et un protocole à destination du secteur de la Jeunesse. Le déconfinement du secteur Jeunesse est en marche. Les activités des Organisations de Jeunesse et des Centres de Jeunes seront à nouveau autorisées à partir de ce lundi 25 mai. Une Circulaire ministérielle qui ne concerne pas encore les activités d'été comme les camps, séjours, stages et autres plaines de vacances. 
 

En direct des OJ, Politique

Organiser les plaines, séjours ou camps cet été est primordial pour les enfants et les jeunes

  ,

A quelques semaines d'un été pas comme les autres, dans le contexte de la crise sanitaire et sociale actuelle, la COJ et nombreux de ses membres signent une carte blanche - dans la rubrique "Opinions" de La Libre Belgique - parce qu'il est primordial de préserver un été aux enfants et aux jeunes notamment en permettant aux centres de vacances et autres projets à destination des jeunes et des enfants d’exister...

Politique, Rencontre & Réflexion

Bousculer notre servitude (in)volontaire

  , , , ,

En 2021, la loi belge sur les asbl de 1921 aurait eu 100 ans. En mai 2019, elle fut remplacée par le code des sociétés et des associations (CSA. Cette nouvelle LOI (Fédérale) donne la possibilité aux ASBL d'avoir une activité commerciale « à titre principal », de créer son propre business. Face à ce « coup de poing au ralenti », symbolique et à risque, un Collectif 21 s’est mis en place pour interroger le fait associatif et poser des revendications politiques.

En direct des OJ, Politique

Coulisses d’OJ, témoignages…

Le « non-anniversaire » de la Loi des ASBL de 1921 évincé par le Code des Sociétés et des Associations (CSA) a poussé une série d’acteurs associatifs à réfléchir. Sous le titre « 100 ans d’associatif en Belgique… Et demain ? » et le sous-titre «Face à l’imposture et à la déshumanisation », le Collectif21 propose une série de débats jusqu’en 2021. Ce Collectif21 tombe à pic. Depuis pas mal d’années, les critiques fusent : les subsides structurels diminuent remplacés par la logique de l’appel à projet créant «concurrence et rivalités», poussant les associations à une « effrénée de ressources ». Autres critiques : la culture de management au sein de l’associatif, l’inflation administrative (UBO, RGPD, CSA, marchés publics…) et le sur-contrôle poussant des travailleurs associatifs au burn-out, à s’occuper de la gestion administrative au détriment du terrain associatif. En écho au nouveau Collecti21, la COJ a interrogé les coulisses de quelques organisations de jeunesse.